Liens d'accessibilité

Alain Mabanckou : "On parle plus le français ailleurs qu'en France !"


Alain Mabanckou à Paris le 6 novembre 2006.

Alain Mabanckou à Paris le 6 novembre 2006.

Le 31 août, l'écrivain franco-congolais Alain Mabanckou va sortir son nouveau livre "Le monde est mon langage" aux éditions Grasset, un livre où il explore la francophonie à travers des portraits d'hommes et de femmes de Brazzaville à la Nouvelle-Orléans en passant par Buenos Aires.

Les premières pages donnent à voir avant de lire. Une carte du monde est dessiné et vingt-et-une villes sont épinglées. Des villes américaines, comme la Nouvelle Orléans, des villes européennes comme Paris ou Londres, mais de nombreuses villes africaines comme Pointe-Noire, d'où l'auteur est originaire, Brazzaville, Dakar ou encore Douala.

Vingt-et-une villes qui présentent vingt-et-un personnages, connus ou non, mais partageant la même langue : le Français.

Dans un entretien avec VOA Afrique, Alain Mabanckou résume son ouvrage comme une rencontre avec "des personnages vrais qui deviennent des personnages de roman".

"C'est une sorte de balade à travers le monde qui montre que, de plus en plus, nous avons besoin de comprendre ce que les autres font, pour pouvoir expliquer nous-même qui nous sommes", explique l'auteur, soulignant l'introspection que l'ouvrage fait sur la culture francophone.

Professeur à l'Université de Californie à Los Angeles, Alain Mabanckou est un spécialiste de la littérature francophone. Pour l'écrivain, la francophonie "est une possibilité de pouvoir échanger les cultures du monde qui s'expriment dans la langue française", ajoutant qu'il a toujours "combattu l'idée selon laquelle la francophonie serait institutionnelle, un ensemble des pays partageant la langue française", ne souhaitant pas que la francophonie symbolise "la continuation de la politique française étrangère, une sorte de colonisation".

La France n'est pas la francophonie

"On a toujours tendance à penser que d'un côté, il y a la France, et d'un autre, les pays francophones", analyse le Franco-Congolais, "la France est un pays francophone, c'est une nation qui fait partie de la francophonie".

"Je suis stupéfait, choqué,... horripilé, de voir que l'on a l'impression que la France est le pays qui coiffe et dirige la francophonie!", raconte-il. Pour l'auteur, une vraie francophonie, c'est un échange culturel, qui s'accompagne du respect des traditions, où l'on "ne prend plus les civilisations africaines comme de la pacotille".

L'écrivain prend l'exemple de la République démocratique du Congo où le nombre d'habitants surpasse de loin celui de la France. "On parle plus le français ailleurs qu'en France!".

Le monde est mon langage, par Alain Mabanckou, 320 p. Éditions Grasset.

Biographie de l'auteur

Alain Mabanckou est un écrivain et enseignant franco-congolais né à Pointe-Noire (République du Congo) le .

Il a remporté en 2006 le prix Renaudot pour son roman Mémoires de porc-épic. Finaliste en 2015 du Man Booker International Prize et du Premio Strega Europeo, l'ensemble de son œuvre a été couronné en 2012 par l'Académie française (Grand Prix de littérature Henri Gal), puis en 2013 par la Principauté de Monaco (prix littéraire Prince Pierre de Monaco pour l'ensemble de l'œuvre).

Aujourd'hui, il enseigne à UCLA en Californie et partage son temps entre les États-Unis, Brazzaville et Paris.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG