Liens d'accessibilité

Somalie : les Shabab se retirent de leur bastion de Kismayo à l’approche des troupes coalisées


le port de Kismayo

le port de Kismayo

Les responsables militaires en Somalie affirment que les militants d'al-Shabab quittent Kismayo, alors que les forces régionales avancent sur cette ville portuaire. Toutefois, certains combattants islamistes restés derrière pourraient constituer une sérieuse menace pour la paix.

Des civils et des responsables militaires somaliens affirment que ces derniers jours, les militants d'al-Shabab ont commencé à fuir Kismayo. Ces derniers craignent une attaque imminente des forces somaliennes, de l'Union africaine et celles des pays alliés.

Le colonel Cyrus Oguna, porte-parole des troupes kenyanes a déclaré que les troupes au sol sont à quelque 50 km de Kismayo, soutenues par les forces navales et aériennes ces combattants progressent sur deux fronts.

Le nouveau président somalien Hassan Sheikh Mohamud

Le nouveau président somalien Hassan Sheikh Mohamud

Selon lui les informations faisant cas de la fuite des militants islamistes sont « partiellement vraies ». Le porte-parole militaire kenyan pense que certains éléments veulent rester sur place pour attaquer les forces alliées quand elles entreront dans Kismayo.

Mais Oguna dit qu'il ne s'attend pas à un combat difficile contre ces forces résiduelles d’Al-Shabab. « Nous n’anticipons pas une forte résistance quand nous entrerons dans la ville parce que les principaux commandants sont entrain de partir. Nous ne pensons pas que les autres vont se battre sans leurs commandants. Donc, nous nous attendons à une résistance minimale à Kismayo », a-t-il déclaré.

Le colonel Cyrus Oguna affirme aussi que les militants islamistes ont démantelé un émetteur radio à Kismayo, un signe qu'ils n’utilisent plus la ville comme base. « La radio qu'al-Shabab utilisait pour diffuser la plupart de ses déclarations s’appelle radio Andalus et son émetteur a été élevé. Donc, nous estimons qu'ils l’ont emporté ailleurs, peut-être à Jilib », a-t-il indiqué.

Un soldat kenyan en Somalie

Un soldat kenyan en Somalie

Jilib fait partie des autres petites villes du centre de la Somalie, et l’on pense que les chefs militaires d'al-Shabab se dirigent vers cette région pour éviter la confrontation militaire.

De son côté Al-Shabab a nié le retrait de ses combattants de Kismayo. Le mouvement terroriste assure qu’elle va défendre ses positions dans la ville qui est l’un de ses derniers bastions..

Les militants islamistes ont utilisé le port de Kismayo pour importer des armes et d'autres matériels utilisés dans leur insurrection.
XS
SM
MD
LG