Liens d'accessibilité

Al-Qaïda a un nouveau chef: Ayman al-Zawahiri succède à Oussama ben Laden


Ben Laden [à gauche] et son adjoint al-Zawahri, dans une photo prise en 2001

Ben Laden [à gauche] et son adjoint al-Zawahri, dans une photo prise en 2001

Al-Qaïda a fait paraître l’annonce sur un site Internet islamiste et s’engage à poursuivre immédiatement le jihad, ou guerre sainte, contre les Etats-Unis et Israël, qu’il qualifie d’”envahisseurs apostats.”

Le réseau terroriste Al-Qaïda a fait choix de Ayman al-Zawahiri, originaire de l’Egypte, pour succéder à Oussama ben Laden, abattu au début du mois dernier au Pakistan dans un raid de la CIA. Al-Qaïda a publié l’annonce sur un site Internet islamiste. Le groupe s’engage à poursuivre immédiatement le jihad, ou guerre sainte, contre les Etats-Unis et Israël, qu’il qualifie d’”envahisseurs apostats.” Al-Qaïda promet de lutter “jusqu’à ce que les armées des envahisseurs quittent la terre de l’Islam.”

Chirurgien de formation, Ayman Zawahiri, aura 60 ans la semaine prochaine. Il a été depuis longtemps le bras droit de ben Laden. Les experts du terrorisme le considèrent souvent comme le principal stratège et l’organisateur des opérations d’al-Qaïda. Le choix fait de lui pour diriger le réseau ne surprend pas puisque, depuis la mort de ben Laden, nombre d’analystes avaient prévu cette succession.

Al-Zawahri, le 8 juin 2011, dans une video rendant hommage à ben Laden

Al-Zawahri, le 8 juin 2011, dans une video rendant hommage à ben Laden

Ayman al-Zawahiri figure en tête de liste, parmi les individus les plus recherchés du monde. Selon un responsable américain de la lutte anti-terroriste, John Brennan, les Etats-Unis sont à sa poursuite. De l’avis des experts, il serait en train d’opérer quelque part dans une région montagneuse proche de la frontière entre le Pakistan et l’Afghanistan.

Dans ses plus récentes déclarations, Zawahiri a fait l’éloge posthume d’Oussama ben Laden qui, a-t-il dit, est monté en martyr vers son Dieu. Il a aussi condamné les frappes de l’OTAN en Libye, destinées selon lui à permettre aux nations occidentales de s’emparer du pétrole libyen. Pourtant il avait félicité ses compatriotes égyptiens d’avoir renversé le président Hosni Moubarak et il a manifesté son soutien à la contestation contre le leader syrien Bashar al-Assad.

XS
SM
MD
LG