Liens d'accessibilité

Egypte-Iran: Ahmadinejad sur les bords du Nil


IMahmoud Ahmadinejad et Mohamed Morsi posent pour les photographes au Caire (5 fév. 2013)

IMahmoud Ahmadinejad et Mohamed Morsi posent pour les photographes au Caire (5 fév. 2013)

Il s’agit de la première visite d’un leader iranien en Egypte depuis la rupture des relations diplomatiques entre le Caire et Téhéran en 1980.

Le dirigeant iranien a reçu l’accolade du président Mohamed Morsi, un islamiste comme lui, à son arrivée au Caire.

Mahmoud Ahmadinejad est dans la capitale égyptienne pour un sommet de l’Organisation de la Coopération islamique, mais le dégel des relations entre les deux pays a dominé la première journée.

La rencontre, mardi, entre le président Ahmadinejad et le grand sheikh d’Al Azhar a marqué un rapprochement dans cette région agitée par les violences sectaires.

Et bien que l’Iran, dirigé par les chiites n’ait pas de relations diplomatiques complètes avec l’Egypte depuis leur rupture de 1980 suite à la révolution iranienne et la reconnaissance d’Israel par l’Egypte, la visite du président Ahmadinejad pousse les deux pays dans cette direction.

Le président Morsi (à dr.) salue la délégation iranienne à l'aéroport du Caire (5 fév. 2013)

Le président Morsi (à dr.) salue la délégation iranienne à l'aéroport du Caire (5 fév. 2013)



L’Iran a soutenu les soulèvements populaires en Egypte, en Libye et à Bahrein, par exemple, mais appuie le gouvernement du président Bashar Al-Assad et le statu quo en Syrie.

En dépit de ces différends, certains observateurs pensent que l’Iran entend soigner ses liens avec les islamistes égyptiens dans l’espoir que ceux-ci feront contrepoids aux rivaux de l’Iran dans la région, à savoir les pays arabes du Golfe dirigés par les sunnites.
XS
SM
MD
LG