Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : un Chinois arrêté avec dix cornes de rhinocéros


rhinocéros de 8 ans dans un zoo à Chicago, le 28 aout, 2013.

rhinocéros de 8 ans dans un zoo à Chicago, le 28 aout, 2013.

La police sud-africaine a annoncé avoir arrêté un ressortissant chinois à l'aéroport de Johannesburg, en possession de 10 cornes de rhinocéros et de plusieurs objets décoratifs issus de cet animal gravement menacé par le braconnage.

"L'unité d'élite de la police sud-africaine (Hawks) a arrêté jeudi un ressortissant chinois qui avait en sa possession dix cornes de rhinocéros, 84 objets en corne de rhinocéros et 41 bracelets pour une valeur estimée) à 1,5 million de rands (100.000 euros)", ont indiqué les Hawks dans un communiqué.

Selon la police, le suspect de 48 ans allait embarquer pour Hong-Kong quand il a été interpellé.

"Le suspect affirme avoir acheté les cornes de rhinocéros à Maputo au Mozambique", indique le communiqué.

Accusé de trafic de corne de rhinocéros, il comparaîtra dès lundi devant un tribunal de Kempton Park, dans la banlieue de Johannesburg.

Les rhinocéros sont tués pour leurs cornes, qui sont très prisées en Asie où on leur attribue des vertus thérapeutiques non prouvées. Leurs cornes sont pourtant essentiellement composées de kératine, comme les ongles humains.

Sur le marché noir, le kilo de corne de rhinocéros peut s'arracher jusqu'à 60.000 dollars.

En 2014, l'Afrique du Sud a enregistré le pire massacre de son histoire avec 1.215 rhinocéros tués, la plupart dans le parc Kruger (est) qui abrite la plus grande population de cette espèce dans le monde.

L'an dernier, le braconnage a très légèrement baissé, pour la première fois en huit ans, avec 1.175 animaux abattus.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG