Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : manifestations contre les violences xénophobes


Des Zimbabwéens réunis dans une église pour prier pour la fin de la xénophobie en Afrique du Sud et les victimes.

Des Zimbabwéens réunis dans une église pour prier pour la fin de la xénophobie en Afrique du Sud et les victimes.

Plusieurs milliers de personnes ont défilé ce jeudi après un raid de la police et de l’armée dans le quartier d'Alexandra.

Parmi les réactions, celle de l'évêque pentecôtiste Dulton Adams qui s’est adressé à une foule de plus de 5.000 personnes. Il s’est dit désolé de ce qui est arrivé.

L’évêque pentecôtiste a déclaré que ce jour était un grand jour pour dire "non à la xénophobie".

Le chef du gouvernement provincial du Gauteng (la région de Johannesburg et Pretoria), David Makhura, a, lui, affirmé être heureux de la réponse de la population.

L’armée sud-africaine a été déployée la veille en appui à la police après une nouvelle vague de violences qui a déjà fait au moins sept morts. Ces violences rappellent d’autres émeutes anti-étrangers qui avaient fait 62 morts en 2008.

Selon le Centre des migrations africaines de l'université du Witwatersrand, à Johannesburg depuis 2008, plus de 350 étrangers ont été tués.

Et l'écrasante majorité de ces crimes sont restés impunis.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG