Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : nouvelle manifestation à Rustenberg


Samedi, des mineurs ont défilé en signe de soutien à leurs collègues licenciés

Samedi, des mineurs ont défilé en signe de soutien à leurs collègues licenciés

Nouvelles manifestations samedi en Afrique du Sud, suite à la décision du géant du platine, Anglo American Platinum (AMPLATS), de licencier 12.000 employés, au motif que ces travailleurs de la mine de Rustenberg ne se sont pas présentés aux audiences disciplinaires liées à une grève illégale.

Des dizaines de mineurs ont défilé aux alentours de Rustenberg pour témoigner de leur solidarité avec leurs collègues licenciés. A cette occasion, le leader de la grève illicite, Gaddafi Mdoda, a averti que la décision de la société pourrait provoquer de nouvelles violences.

« Anglo cherche à nous diviser, nous, les Noirs, nous, la classe ouvrière. Alors de mauvaises choses vont se passer et je ne suis pas sûr qu’Anglo American et la classe dirigeante en Afrique du Sud vont assumer la responsabilité du sang qui va être versé », a averti M. Mdoda.

Anglo American Platinum, qui a annoncé sa décision vendredi, a également déclaré que l'arrêt de travail de trois semaines lui a coûté quelques 80 millions de dollars en revenus. Le Syndicat national des mineurs d’Afrique du Sud a annoncé qu'il va tenter de négocier avec Anglo American dans l'espoir d’éviter de nouveaux troubles.

Depuis la répression d'un mouvement de mineurs par la police en août dans le township de Marikana, les débrayages se multiplient dans le secteur minier sud-africain. Les troubles liés à la mine de platine de Marikana ont coûté la vie à 46 personnes, dont 34 ont été tuées par la police. Eventuellement, les employés de cette mine ont obtenu des hausses de salaire de 22 %, ce qui a entrainé de nouvelles revendications salariales chez les travailleurs dans d’autres mines.
XS
SM
MD
LG