Liens d'accessibilité

Suspension des travaux de l'assemblée nationale sud-africaine


Des hommes placés face contre le mur par la police lors d'une fouille de leur domicile dans le bidonville d'Alexandra considéré comme une zone anti-migrants près de Johannesburg, South Africa, le 23 avril 2015.

Des hommes placés face contre le mur par la police lors d'une fouille de leur domicile dans le bidonville d'Alexandra considéré comme une zone anti-migrants près de Johannesburg, South Africa, le 23 avril 2015.

Les députés sud-africains ont décidé de descendre dans leurs circonscriptions la semaine prochaine pour une campagne contre la xénophobie.

L’initiative est du président Jacob Zuma qui rencontre également la société civile et mène une campagne radio-télévisée en vue de ramener le calme.

M.Zuma aussi parlé vendredi avec les responsables d'associations d'immigrés et de la diaspora africaine installée en Afrique du Sud. Il a aussi publié une lettre ouverte au poète mozambicain Mia Couto, qui a rappelé dans une tribune cette semaine la dette de l'Afrique du Sud envers son pays.

Entre-temps, la Tanzanie a rapatrié vendredi une trentaine de ses ressortissants victimes d’actes xénophobes. Parmi eux, des femmes et des enfants ayant trouvé refuge dans deux camps de déplacés à Durban.

Au moins sept personnes ont été tués dans ces violences déclenchés trois semaines plutôt après un discours du roi des Zoulous dénonçant l’immigration clandestine et appelant les migrants à plier bagage et s’en aller.

L’armée a rejoint la police pour des opérations de rétablissement d’ordre.

Plusieurs personnes ont déjà été arrêtées.

XS
SM
MD
LG