Liens d'accessibilité

Afrique du Sud: la mère biologique du bébé volé raconte le kidnapping


Le Cap, Afrique du Sud, le 24 août 2014.(AP Photo/Schalk van Zuydam)

Le Cap, Afrique du Sud, le 24 août 2014.(AP Photo/Schalk van Zuydam)

La mère biologique d'un bébé kidnappé en 1997 à la maternité du Cap a raconté mardi le moment où elle s'est aperçue que son bébé avait disparu, il y a 18 ans. Ceci s'est passé devant le tribunal du Cap, qui juge la voleuse présumée de son enfant.

"J'ai vu une personne à la porte de ma chambre", habillée comme une infirmière, raconte Celeste Nurse, 36 ans, qui se souvient s'être assoupie sous l'effet de médicaments dans un lit près de la porte de la chambre avec son bébé dans un berceau, près d'elle.

"Elle m'a demandé est-ce que je peux prendre le bébé?. J'ai dit oui et c'est tout ce dont je me souviens jusqu'au moment où une autre infirmière m'a réveillé et m'a demandé où était le bébé", a-t-elle poursuivi.

"J'ai répondu que voulez-vous dire?, l'infirmière était juste là avec le bébé. On a couru partout dans l'hôpital mais le bébé était introuvable. Parti. Disparu", a raconté la mère de famille à la barre, visiblement très émue, à quelques mètres seulement de la kidnappeuse présumée de son bébé.

Cette dernière est accusée d'avoir kidnappé Zephany Nurse trois jours après sa naissance.

Son identité n'a pas été révélée pour protéger sa jeune victime. Elle avait toujours prétendu être la mère biologique de la fillette.

Aujourd'hui âgée de 50 ans, elle est jugée pour enlèvement, fraude et infraction à la loi sur les enfants, trois charges pour lesquelles elle plaide non coupable.

Pendant le témoignage de Celeste Nurse, l'accusée était tantôt très concentrée, tantôt le regard perdu, fixé sur ses genoux.

L'affaire a éclaté début 2015, lorsque des lycéens ont remarqué une troublante ressemblance entre Zephany, qui entrait alors en classe de terminale, et Cassidy Nurse, une nouvelle élève de son établissement du Cap, plus jeune qu'elle.

Celeste et Morne Nurse, les parents de cette nouvelle élève qui n'avaient jamais abandonné l'espoir de retrouver Zephany et fêtaient chaque année son anniversaire, avaient alors alerté la police.

Des tests ADN ont permis d'établir que les deux jeunes filles étaient effectivement soeurs et que Zephany était bien le bébé kidnappé. Sans le savoir, les deux familles habitaient à quelques kilomètres l'une de l'autre.

Selon la presse sud-africaine, la jeune fille, qui aura 19 ans en avril, aurait vécu une enfance heureuse et aurait toujours cru que ses parents "adoptifs" étaient sa vraie famille.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG