Liens d'accessibilité

Recherches en cours après l'effondrement du toit d'un hôpital de Johannesburg


Les secours sud-africains fouillaient jeudi après-midi les décombres d'une section d'un grand hôpital public du centre de Johannesburg dont le toit s'est effondré quelques heures plus tôt, à la recherche d'éventuelles victimes.

"Les services de secours sont en train de chercher dans les décombres, ce qui est un processus long et laborieux", a indiqué à l'AFP Russel Meiring, porte-parole d'ER24, la société privée des secouristes présents sur place.

"On nous a indiqué que plusieurs patients sont coincés mais nous n'avons pas pu confirmer cela pour l'instant", a-t-il ajouté.

Selon le ministère régional de la santé, c'est une partie du toit proche de la section "maternité" de l'hôpital Charlotte Maxeke qui s'est effondrée, assurant que le reste de l'établissement était "sûr".

Cet établissement de santé, l'un des plus grands hôpitaux publics de la capitale économique sud-africaine, a été nommé en l'honneur d'une ancienne militante des droits de l'Homme, décédée en 1939.

L'an dernier, le principal parti d'opposition l'Alliance Démocratique avait mis en garde dans une tribune contre les risques d'effondrement de certaines parties de cet hôpital.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG