Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : des grévistes chassés du parlement à coup de grenades fumigènes


Une manifestation des travailleurs à Durban, Afrique du Sud, 1er juillet 2014.

Une manifestation des travailleurs à Durban, Afrique du Sud, 1er juillet 2014.

Quelque 200 grévistes avaient réussi à interrompre le travail de commissions parlementaires au Cap avant d’être disperser par la police anti-émeutes à coup des grenades assourdissantes et fumigènes.

"Nous travaillons ici. On ne peut pas nous évacuer. La police doit partir", ont scandé les employés grévistes du parlement, constitués du personnel administratif et de restauration.

Selon l’AFP, une confrontation de plusieurs heures a eu lieu avant que la police ne déloge les manifestants des marches menant au parlement.

Les grévistes, qui ont débuté leur mouvement lundi, réclament de meilleurs salaires et conditions de travail.

"Nous demandons un revenu décent, c'est la raison pour laquelle nous sommes ici", a expliqué à l'AFP un manifestant qui a été brièvement arrêté par la police.

La numéro deux du groupe parlementaire du parti au pouvoir, le Congrès national africain (ANC), Dorris Dlakude a justifié l'intervention musclée de la police.

C'est la deuxième fois en moins d'un mois que la police tire des grenades assourdissantes dans l'enceinte du parlement.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG