Liens d'accessibilité

Afrique du Sud : Anglo American va supprimer au moins 2.000 emplois


Des mineurs d'Anglo American dans la mine de platine de Marikana, Afrique du Sud, 25 juin 2014.

Des mineurs d'Anglo American dans la mine de platine de Marikana, Afrique du Sud, 25 juin 2014.

Le géant minier Anglo American a annoncé vendredi qu'il prévoyait de supprimer au moins 2.000 emplois dans deux de ses mines de platine en Afrique du Sud, en raison de la baisse des cours des matières premières et de la faible demande.

"La compagnie s'attend à ce qu'environ 2.000 emplois soient touchés au total par la restructuration proposée dans les mines de Twickenham et Union", a indiqué Anglo American dans un communiqué.

Les mines d'Anglo American, dans la province du Nord-Ouest où se trouve l'essentiel du platine sud-africain, ont déjà connu plusieurs restructurations afin de réduire les coûts, ces deux dernières années.

En 2014, Anglo American avait fusionné ses deux mines à Union tandis que Twickenham, continuait d'afficher "de substantielles pertes", en 2015, selon le groupe.

"Anglo American Platinum n'a pas d'autre choix que de composer avec le climat économique actuel et de prendre des actions décisives pour assurer la pérennité des affaires", a déclaré le directeur financier de l'entreprise, Ian Botha.

Le secteur minier en Afrique du Sud est affecté tant par le ralentissement de la demande chinoise que par les grèves à répétition ou les coupures fréquentes d'électricité en 2015.

Plusieurs milliers d'emplois ont été supprimés ces dernières années, notamment dans les mines de platine, dont l'Afrique du Sud fournit 70% de la production mondiale.

AFP

XS
SM
MD
LG