Liens d'accessibilité

Sommet de l’UA : le Béninois Boni Yayi élu à la tête de l’organisation


Au 18e sommet de l'UA, les dirigeants africains en compagnie du secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon.

Au 18e sommet de l'UA, les dirigeants africains en compagnie du secrétaire général des Nations-Unies, Ban Ki-moon.

Les dirigeants africains doivent choisir lundi le président de la Commission de l’UA

Le 18e sommet de l’Union Africaine s’est ouvert dimanche à Addis Abeba. Le Béninois Thomas Boni Yayi a été élu président de l’organisation panafricaine. Il succède au chef d’Etat équato-guinéen Teodoro Obiang Nguema.

Les dirigeants africains doivent aussi élire le nouveau président de la Commission de l’UA, son organe exécutif. Sont candidats le président sortant, le Gabonais Jean Ping, et la Sud-africaine Nkosazana Dlamini-Zuma, ancienne ministre des Affaires étrangères et ex-femme du président Jacob Zuma.

En soumettant la candidature de Mme Dlamini-Zuma, l’Afrique du Sud enfreint l’une des règles tacites de l’organisation, estime David Zounmenou Dossou, de l’Institut d’Etudes de sécurité, à Pretoria.

XS
SM
MD
LG