Liens d'accessibilité

Sommet de l’UA : Le mandat de Jean Ping prolongé


Jean Ping s'adressant à un sommet d'urgence de l'UA à Addis Abeba, le 26 août 2011

Jean Ping s'adressant à un sommet d'urgence de l'UA à Addis Abeba, le 26 août 2011

La décision de le maintenir à la tête de la Commission Africaine a été prise après quatre votes qui ont abouti à une impasse

Jean Ping restera à la tête de la Commission Africaine jusqu'au prochain Sommet de l’Union Africaine. Ainsi en ont décidé les participants au sommet d’Addis Abeba, en Ethiopie, après quatre votes où le Gabonais et l’ex-ministre des Affaires étrangères sud-africaine et ex-épouse du président Jacob Zuma, Nkosazana Dlamini Zuma, n’ont pas réussi à obtenir la majorité nécessaire.

Pour débloquer l’impasse, il a été décidé de maintenir M. Ping à son poste, de même que toute la Commission, en attendant le prochain sommet de l’Union, en juin prochain, au Malawi.

Nkosazana Dlamini Zuma

Nkosazana Dlamini Zuma

Jean Ping a fait l’objet de pas mal de critiques à cause de la gestion des crises sur le continent, notamment en Côte d’Ivoire et en Libye. L’élection du président de la Commission Africaine a également mis en relief les désaccords existant entre les pays anglophones et les états francophones de l’Afrique, ainsi qu’entre les petites nations et les grandes.

L’incapacité de M. Ping à être réélu par une majorité équivaut à un vote de censure, opinent certains diplomates. L’Afrique du Sud a déjà annoncé la candidature de Mme Dlamini-Zuma pour le vote de juin 2012.

XS
SM
MD
LG