Liens d'accessibilité

L'Union africaine suspend la Côte d'Ivoire


Laurent Gbagbo et son gouvernement

Laurent Gbagbo et son gouvernement

L'organisation continentale a pris cette décision compte tenu du refus de Laurent Gbagbo de céder le pouvoir à Alassane Ouattara suite aux élections du mois dernier.

C’est le Commissaire de l'Union africaine à la paix et à la sécurité, Ramtane Lamamra qui a annoncé la mesure. Cette suspension sera maintenue jusqu'à ce que le président démocratiquement élu entre en fonction, a-t-il fait savoir.

Les Nations Unies ont également fait savoir qu’elles pourraient imposer des sanctions à Monsieur Gbagbo et ses proches s'il persiste à rester au pouvoir.

La commission électorale ivoirienne a designé Alassane Ouattara vainqueur. Une victoire reconnue par l’Union Africaine, les Nations Unies et la majorite dela communaute internationale.

Mais en face, Laurent Gbagbo refuse sa défaite et garde le contrôle de l’armée et de la télévision d’Etat.

D’apres un porte parole du Departement d’Etat Americain, le President Barak Obama a envoyé une lettre à Laurent Gbagbo, l’avertissant que, s'il faisait « le mauvais choix », cela conduirait à l’isolement de la Côte d'Ivoire du gouvernement mis en place.

Pour le moment, Alassane Ouattara a désigné un gouvernement mais n’a pas réussi à prendre le contrôle des institutions.

Dans une lettre adressée hier à tous les fonctionnaires ivoiriens, le gouvernement de Guillaume Soro demande :

« - instamment à tous les fonctionnaires et agents de l’Etat et de ses démembrements intérieurs comme extérieurs, d’arrêter immédiatement toute collaboration avec le gouvernement illégitime de Laurent Gbagbo et d’attendre les instructions du Premier Ministre Guillaume Kigbafori Soro, Chef du Gouvernement. Toute passation de charge avec ce gouvernement illégitime est nulle et de nul effet.

- Aux fournisseurs de biens et services de l’Etat et de ses démembrements, le Gouvernement indique que tout engagement, de quelque nature que ce soit, contracté avec ce gouvernement illégitime ne sera pas reconnu.

- Enfin, aux Forces de Défense et de Sécurité, le Gouvernement demande d’assurer leur mission républicaine auprès du Président Alassane Ouattara, Chef Suprême des Armées. Le Gouvernement rappelle que leur responsabilité est grande dans la résolution pacifique de cette crise postélectorale et sait pouvoir compter sur leur sens du devoir républicain et sur leur attachement à la préservation de l’intérêt supérieur du peuple ivoirien et de la Côte d’Ivoire ».

XS
SM
MD
LG