Liens d'accessibilité

Afghanistan: une offensive des talibans fait 14 morts dans le sud du pays


Les forces spéciales afghanes et les policiers se préparent à affronter des Talibans à la sortie de Lashkar Gah, capitale du Helmand, le 10 Octobre 2016.

Les forces spéciales afghanes et les policiers se préparent à affronter des Talibans à la sortie de Lashkar Gah, capitale du Helmand, le 10 Octobre 2016.

Les talibans ont déclenché lundi une offensive sur Lashkar Gah, capitale du Helmand (sud), la "province du pavot", déjà menacée à plusieurs reprises au cours de l'été, faisant des morts notamment au sein de la police, ont dit des représentants des autorités locales et des insurgés.

Selon un responsable provincial ayant fait des déclarations à l'AFP sous le couvert de l'anonymat , "quatorze personnes ont été tuées, dix policiers et quatre civils" dans une attaque des rebelles islamistes contre des barrages de police dans les faubourgs nord de cette ville.

Un attentat-suicide à la voiture piégée a notamment visé un poste de police, mais son bilan reste incertain.

D'après Maulawi Anafi, qui vit dans cette capitale provinciale de 200.000 habitants, "l'offensive des talibans a commencé ce matin avec l'explosion de la voiture piégée. Ils ont pris le contrôle d'un barrage (de police) pendant une heure environ avant d'être repoussés par les forces spéciales" a-t-il raconté à l'AFP.

Selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur Sediq Sediqqi, "l'ennemi a percé la défense de Lashkar Gah ce matin, mais l'attaque a été repoussée par les forces afghanes". "Sept talibans ont été tués et les échanges de tirs se poursuivent" a-t-il précisé devant la presse.

"Les moudjahidines sont entrés dans Lashkar Gah et prennent le contrôle de nombreux barrages. Les combats se poursuivent", avait annoncé sur Twitter le porte-parole des talibans Zabihulla Moudjahid.

Une responsable des urgences à l'hôpital de l'ONG italienne Emergency à Lashkar Gah, a déclaré à l'AFP avoir admis "une vingtaine de blessés au total dont quinze à la mi-journée".

Contactée à partir de Kaboul, elle a souligné que l'hôpital en centre-ville continuait de travailler "normalement" et qu'aucun tir n'était entendu, sans préjuger de ce qui se passait dans les faubourgs.

Le Helmand, province méridionale dans laquelle est produit 80% environ de l'opium mondial, est une place-forte des talibans qui contrôlent les champs de pavot.

Le gouvernement central n'a jamais pu asseoir son autorité sur la totalité de cette province frontalière du Pakistan, dont les insurgés occupent de nombreuses régions.

Cette offensive dans le sud intervient au moment où les forces afghanes bataillent depuis une semaine dans le nord pour reprendre le contrôle de la ville de Kunduz.

Avec AFP.

XS
SM
MD
LG