Liens d'accessibilité

Afghanistan: dans l'attente du second tour de la présidentielle, la violence persiste


Le candidat à la présidence, Abdullah Abdullah lors d'un point de presse à Kaboul le 11 mai 2014

Le candidat à la présidence, Abdullah Abdullah lors d'un point de presse à Kaboul le 11 mai 2014

Un attentat à la voiture piégée dans le sud de l’Afghanistan a fait au moins cinq morts et une quarantaine de blessés. Le climat de violence persiste alors que le pays se prépare pour un second tour de la présidentielle, en juin prochain.

L’attentat, revendiqué par les Talibans, a eu lieu dans la province de Kandahar. La plupart des victimes sont des civils, mais selon les autorités, la cible était un véhicule de l’armée.
A Kandahar, la violence ne fait pas oublier la campagne électorale. Abdullah Abdullah, qui devrait affronter au second tour Ashraf Ghani, a reçu le soutien du candidat arrivé en 3e position, Zalami Rassoul.

M. Rassoul, qui est considéré comme le favori du président sortant Hamid Karzaï, dit que la raison principale de son soutien à M. Abdullah est d’éviter que l’issue de l’élection ne soit décidée sur des bases ethniques et régionales.

Les deux hommes se sont engagés à promouvoir l’unité nationale à travers un gouvernement de coalition.

Les résultats officiels définitifs du premier tour de la présidentielle du 5 avril seront communiqués dans trois jours.
XS
SM
MD
LG