Liens d'accessibilité

Affrontements près d'un champ pétrolier dans le sud de l'Irak


De nouvelles équipements arrivent à la raffinerie de Kalak, Irak, le 14 juillet 2014.

De nouvelles équipements arrivent à la raffinerie de Kalak, Irak, le 14 juillet 2014.

Des affrontements ont éclaté dimanche entre les forces de sécurité irakiennes et des centaines de manifestants du district de Zubair (sud) lorsque ces derniers ont tenté de bloquer une route menant à des champs pétroliers.

Des dizaines de manifestants ont été arrêtés en marge de l'incident, qui n'a pas fait de blessé, a rapporté un correspondant de l'AFP.

Zubair est située près de Bassora, principale ville portuaire du pays, à 450 km au sud-est de Bagdad.

Les manifestants ont tenté de bloquer l'accès à des gisements de brut pour réclamer des emplois dans le secteur pétrolier, pierre angulaire de l'économie du pays.

Les exportations de pétrole en provenance du sud de l'Irak - quatrième producteur d'or noir au monde - ont atteint 3,2 millions de barils le mois dernier.

"Le pétrole de Zubair est dérobé par des voleurs", ont scandé les manifestants. "C'est notre pétrole, nous y avons droit", ont-ils encore repris.

"Je suis diplômé en ingénierie informatique depuis cinq ans et je n'ai toujours pas trouvé de travail", a déploré l'un des protestataires, Ahmed Hassan al-Tamimi.

"La plupart des jeunes à Zubeir sont sans emploi. Même quand les compagnies pétrolières embauchent, elles vont chercher des gens d'autres provinces et personne ne se soucie de notre région", a-t-il regretté.

Malgré ses ressources pétrolières, la région de Bassora souffre de services publics insuffisants et était au coeur l'été dernier du mouvement de protestation déclenché par des pénuries en eau et en électricité.

Avec AFP

XS
SM
MD
LG