Liens d'accessibilité

Affaire Pistorius: la police soutient la version de l'accusé


oscar pistorius

oscar pistorius

Un enquêteur sud-africain affirme que la version d’Oscar Pistorius sur la façon dont il a tué sa petite amie est conforme à ce que la police a trouvé sur les lieux du crime.

Le détective Hilton Botha a reconnu ces faits mercredi, à Pretoria, pendant l'interrogatoire de l’athlète par les avocats de la défense au deuxième jour de l’audition concernant son éventuelle mise en liberté provisoire.

L'audience devrait se poursuivre ce jeudi.

Pistorius a insisté sur le fait qu'il croyait tirer sur un cambrioleur et n'avait pas l'intention de tuer sa copine Reeva Steenkamp chez lui jeudi dernier.

Les procureurs soutiennent que les tirs nocturnes à travers une porte des toilettes prouvent qu’il s’agit d’un acte d’assassinat prémédité.

M. Botha a accepté la version de l’avocat de la défense Barry Roux, selon laquelle il n'y avait aucun signe d'assaut corporel sur Steenkamp et aucun signe prouvant qu’elle s’était défendue d'une agression.

Plus tôt, en répondant aux questions de l'accusation, le policier a dit qu’un témoin a entendu un coup de feu, suivi par les hurlements d’une femme, puis des coups de feu de nouveau. L'accusation a également déclaré qu’un témoin a entendu, sans arrêt, pendant une heure des bruits de bagarre avant la fusillade.

La défense a mis en doute la crédibilité de ces témoins, notant que l'enquêteur a déclaré que la personne qui dit avoir entendu les coups de feu s’était trompée sur le nombre de tirs et celle qui a déclaré avoir entendu crier était à 600 mètres de la maison.

Voir les commentaires

XS
SM
MD
LG