Liens d'accessibilité

Adopter un mode de vie sain pourrait protéger contre l’Alzheimer


Un test sanguin est en développement pour identifier les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer (Photo AP)

Un test sanguin est en développement pour identifier les personnes souffrant de la maladie d'Alzheimer (Photo AP)

Plusieurs facteurs tels que changer de mode de vie, adopter une alimentation plus saine et poursuivre des études, pourraient empêcher les gens de développer la maladie d'Alzheimer et d'autres formes de démence.

Telles sont les conclusions de plusieurs études présentées cette semaine à la conférence internationale de l'Association Alzheimer à Copenhague, au Danemark. Une étude menée en Finlande a notamment établi que pratiquer des excercices pendant deux ans, mieux s’alimenter et suivre un entraînement cognitif, tout en adoptant d'autres changements, avaient amélioré la fonction de la mémoire des sujets.

Par ailleurs, d’autres recherches ont montré une baisse du taux de démence aux États-Unis, en Allemagne et dans d'autres pays développés. Une étude menée aux Etats-Unis a conclu qu’un Américain âgé de plus de 60 ans a aujourd'hui 44% moins de chance de développer une démence qu’une personne du même âge il y a 30 ans.

Il se pourrait, estiment les chercheurs que ce déclin soit dû à la baisse du tabagisme, des maladies cardiaques et accidents vasculaires cérébraux - des facteurs liés à la démence - ainsi que l’amélioration des taux de cholestérol et de la pression artérielle.

Une ombre à ce tableau : les scientifiques avertissent que l’essor du diabète et de l'obésité pourrait annuler ces gains. Et dans les pays pauvres, en retard sur les pays industrialisés quant à l’éducation et à la qualité des soins de santé, la démence semble être en hausse.

Aux États-Unis, plus de cinq millions de personnes souffrent de la maladie d'Alzheimer. Selon l’ONG Alzheimer Disease International, la démence, dont la maladie d'Alzheimer est la forme la plus courante, frappe plus de 44 millions de personnes dans le monde. Le groupe affirme que ce chiffre devrait tripler pour atteindre plus de 135 millions en 2050.

Cette maladie, qui prive progressivement les patients de leur capacité à penser, à se souvenir et à prendre soin d'eux-mêmes, est en hausse en partie parce que les gens vivent plus longtemps.

Par ailleurs, les scientifiques redoublent d’efforts pour identifier des médicaments pour lutter contre la maladie d'Alzheimer.

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis prévoit de tester deux médicaments expérimentaux pour la maladie d'Alzheimer chez les personnes génétiquement prédisposées à la contracter, mais qui ne manifestent pas encore de symptômes. La société collabore avec le Banner Alzheimer's Institute dans l'Arizona.

XS
SM
MD
LG