Liens d'accessibilité

Addis-Abeba accueille lundi un forum de l'AGOA


Divers hauts responsables africains et américains sont attendus dans la capitale éthiopienne pour discuter de l'avenir de l'AGOA

Divers hauts responsables africains et américains sont attendus dans la capitale éthiopienne pour discuter de l'avenir de l'AGOA

Ouverture lundi à Addis-Abeba d’un forum sur l’avenir de la Loi sur la croissance et les possibilités économiques en Afrique, (AGOA).

L’AGOA fait partie de la Loi américaine sur le commerce et le développement de 2000. Elle offre depuis 13 ans aux pays bénéficiaires en Afrique subsaharienne, qui n’ont pas d’accord de libre-échange avec les États-Unis, un accès au marché américain à des conditions de faveur. Elle sert également d’appui aux initiatives de réformes africaines.

Le forum d’Addis-Abeba reviendra sur les succès et les défis de l'AGOA. Le Représentant américain au Commerce, Mike Froman, conduira une délégation composée de représentants de l'Agence des États-Unis pour le développement international (USAID) et des départements d'Etat et du Commerce.

Depuis son entrée en vigueur, l’AGOA a dynamisé les échanges commerciaux entre les Etats-Unis et l'Afrique sub-saharienne. Les responsables américains affirment que les importations américaines en provenance de l’Afrique subsaharienne ont dépassé les 35 milliards de dollars. Il s’agit en majorité de matières premières, mais les importations non-pétrolières ont triplé, ajoutent-ils. Elles incluent des produits à valeur ajoutée comme les véhicules, vêtements, produits manufacturés ainsi que des produits agricoles transformés, tels que les fruits et les noix. En retour, les Etats-Unis ont exporté quelques 22 milliards de marchandises vers l’Afrique.

Selon les responsables américains, le forum sera l'occasion d'évaluer l'AGOA et de voir comment il peut être amélioré afin de stimuler la création d'emplois, la croissance et le commerce, en particulier dans des produits non pétroliers.

« Nous sommes maintenant à un point où l'AGOA doit prendre fin en 2015, et ... l’Ambassadeur Froman va lancer un vaste processus de consultation publique pour évaluer les succès de l'AGOA, ainsi que les améliorations à apporter, alors que nous cherchons à prolonger l'AGOA au-delà de 2015 » a indiqué Florizelle Liser, représentante adjointe des États-Unis pour le Commerce extérieur.

L'administration Obama s'est déjà engagée à faire renouveler l'AGOA, mais ce sera au Congrès américain de trancher. Les parlementaires devront tenir compte, pour rendre leur décision, des avantages du programme au plan intérieur, et voir dans quelle mesure les Africains rendent la pareille aux Etats-Unis en ouvrant leurs propres marchés aux investisseurs américains.
XS
SM
MD
LG