Liens d'accessibilité

A Conakry, obsèques des militaires tués dans l'accident d'avion


Des secouristes sur le site de l'accident, au Libéria (11 fév. 2013)

Le président Alpha Condé a demandé aux officier resserrer les rangs pour faire de l’armée guinéenne une armée républicaine.

Poursuite du deuil national en Guinée, suite à l’accident d'avion près de Monrovia, au Libéria, dans lequel ont péri onze personnes dont le chef d’état-major de l’armée guinéenne, le général Souleymane Kéléfa Diallo.

Selon les média, les obsèques des onze militaires ont été organisées ce mercredi à Conakry, la capitale guinéenne. La cérémonie a été présidée par le commandant en chef des forces armées guinéennes, le Président Alpha Condé. Dans son allocution, M. Condé a demandé aux officier resserrer les rangs pour faire de l’armée guinéenne, une armée républicaine. Il a aussi remercié le gouvernement libérien et les responsables d’autres pays pour leurs condoléances.

Les dépouilles des militaires étaient arrivées mardi après-midi à Conakry, rapatriées par un avion des Nations Unies (ONU).

Alpha Condé (archives)

Alpha Condé (archives)


Le ministre de l'Information libérien Lewis Brown a dit à la Voix de l’Amérique (VOA) que la cause de l'accident de lundi à Charlesville est encore sous investigation. Selon lui, la zone en question est généralement brumeuse en matinée à cette époque de l'année, ce qui entraine une faible visibilité.

Lundi, le gouvernement guinéen avait annoncé trois jours de deuil.
XS
SM
MD
LG