Liens d'accessibilité

Nouveau drame de l'immigration en Afrique de l'Ouest


Ils étaient plus de 140 à bord d'un bateau parti de Casamance en direction des îles Canaries. L'embarcation est tombée en panne au large du Sahara occidental et a dérivé pendant une semaine jusqu'au nord de la Mauritanie, où l'armée a recueilli les survivants lundi.

45 des migrants sont morts de soif, de faim et de froid à bord du bateau. Leurs compagnons ont jeté les cadavres par-dessus bord. Les rescapés, regroupés dans la ville portuaire mauritanienne de Nouadhibou, souffrent de traumatismes, de déshydration et de paralysie, selon notre correspondant Ahmed Salem Boukhary. L'un d'entre eux a d'ailleurs succombé dans la nuit de mardi à mercredi.

Les migrants sont pour la plupart des Sénégalais, mais le groupe comprend aussi des Maliens, des Gambiens et des Bissau-Guinéens.

La surveillance accrue des côtes ouest-africaines par le dispositif coordonné par l'agence européenne Frontex avait ralenti les départs de clandestins pendant plusieurs mois, mais on a constaté récemment une recrudescence des tentatives pour gagner les Canaries.

XS
SM
MD
LG