Liens d'accessibilité

George Bush reconduit les sanctions infligées à trois personnalités ivoiriennes.


Le président Bush a reconduit pour un an les sanctions frappant trois personnalités pour entrave au processus de paix en Côte d’Ivoire il y a un peu plus de deux ans. Ces sanctions portent notamment sur le gel des avoirs de deux dirigeants du mouvement des Jeunes patriotes (Charles Blé Goude et Eugène Djué) proches du président Laurent Gbagbo. Ces personnes sont accusées de s’en être violemment pris au siège de l’Opération des Nations-Unies en Côte d’Ivoire. Des sanctions identiques frappent l’ancien commandant de la zone Nord des Forces nouvelles, Fofié Kouakou.

Les mêmes mesures ont été adoptées par le Conseil de sécurité de l’ONU. Yves Sorokobi, l’un des porte-parole de l’ONU à New York, se dit néanmoins encouragé par les activités positives dans lesquelles s’est impliqué Blé Goudé depuis un certain temps, lequel serait, dit-il, en train de rejoindre le processus de réconciliation nationale.

Il relève toutefois qu’il y a encore des risques majeurs en Côte d’Ivoire. Dans la perspective des élections prévues en juin, « le risque de nouvelles violences est très évident », dit-il. Le sort de ces trois personnes sera revisité à l’issue des élections.

Pour sa part, le président de la Commission électorale indépendante de Côte d’Ivoire a indiqué que les audiences foraines vont s’achever ce mois-ci. Robert Mambé a également fait savoir que la Sagem a été retenue comme opérateur technique pour les opérations d’identification.

XS
SM
MD
LG