Liens d'accessibilité

Washington à la recherche d’une stratégie en Afghanistan


Le président Barack Obama a réuni hier trois heures durant à la Maison Blanche dix-huit membres du Conseil national de sécurité pour une revue de la stratégie militaire en Afgnanistan. Le général Stanley McChrystal, qui commande les troupes sur le théâtre des opérations, a participé par vidéoconférence. Le chef du Central Command, le général David Petraeus, était lui aussi de la partie.

Peu d’informations ont transpiré de la rencontre. C’était la seconde d’une série de cinq rencontres du genre prévues au cours des semaines à venir, a précisé Robert Gibbs, porte-parole de la Maison Blanche. L’administration Obama est divisée, dit-on, sur la question de savoir s’il faut accroître les effectifs en Aghanistan, comme cela a été demandé par le général McChrystal, ou revoir l’implication américaine à la baisse.

Le général McChrystal avait fait savoir auparavant que les Etats-Unis perdront probablement cette guerre si Washington n’envoie pas de renforts. Le secrétaire à la presse du Pentagone explique que les principaux chefs militaires soutiennent la stratégie anti-insurrectionnelle qui a fait ses preuves ces dernières années en Irak. Cette approche nécessite l’envoi d’un nombre élevé de soldats pour sécuriser le pays concerné et aider le gouvernement à asseoir son autorité et fournir des services.

XS
SM
MD
LG