Liens d'accessibilité

RDC : le mandat de la MONUC élargi par l’ONU avec priorité à la protection des civils


Le Conseil de sécurité a élargi le mandat de la Mission de l'ONU en République démocratique du Congo afin d’accorder priorité absolue à la protection des civils dans les provinces du Kivu. La Monuc est chargée notamment de « dissuader toute tentative de recours à la force qui menacerait les processus de Goma et de Nairobi de la part de tout groupe armé, étranger ou congolais ».

La résolution réitère que la Monuc, dont le mandat a été prolongé jusqu’au 31 décembre 2009, est autorisée « à utiliser tous les moyens nécessaires » pour s'acquitter de ses missions. La résolution, introduite par la France, a été adoptée lundi soir par le Conseil de sécurité de l’ONU à New York.

Sur le terrain, les rebelles de Laurent Nkunda ont accusé à nouveau les troupes gouvernementales de faire route vers les positions du CNDP, qui signalait lundi des accrochages au Nord-Kivu. Ces nouveaux développements font suite aux premiers pourparlers directs entre le gouvernement congolais et le mouvement rebelle de Laurent Nkunda, pourparlers qui ont été suspendus le 18 décembre et qui devraient reprendre le 7 janvier à Nairobi.

Au micro de la Voix de l’Amérique, le porte-parole du CNDP, Bertrand Bisimwa, a signalé que les forces armées de RDC, des miliciens mai mai et autres combattants ont avancé sur plusieurs positions du CNDP. Le porte-parole a précisé qu’il y avait eu des accrochages au niveau de Mabinga et que la Monuc est arrivée sur place. « Nous avons demandé à la médiation de se transporter sur place pour constater la présence des FARDC », a ajouté Bertrand Bisimwa.

A noter que le porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, avait démenti sur nos ondes lundi matin tout mouvement de troupes des FARDC dans la province du Nord-Kivu.

XS
SM
MD
LG