Liens d'accessibilité

Togo : l’UFC de Gilchrist Olympio n’a pas été invitée à entrer au gouvernement


Après la nomination de Komlan Mally au poste de Premier ministre, l’Union des Forces du changement d’opposition a confirmé qu’elle n’a pas été invitée à faire partie du gouvernement togolais. Son président, Gilchrist Olympio, l’a dit et répété : « On ne nous a jamais invités… à nommer un candidat à la primature. » Et d’ajouter que de toute façon l’UFC n’est pas intéressée à participer au gouvernement sans que soient satisfaites ses revendications concernant le processus électoral, notamment sur le découpage des circonscriptions. Selon M. Olympio, le Rassemblement du peuple togolais au pouvoir et son propre parti ont remporté chacun 900 000 voix, mais ne sont pas également représenté au parlement (50 sièges pour le RPT contre 27 pour l’UFC).

La modification du découpage électoral fait partie des recommandations que renferme le rapport final de la mission d’observation de l’Union européenne aux législatives d’octobre dernier au Togo. Ce document a été remis mardi au président Faure Gnassingbé.

XS
SM
MD
LG