Liens d'accessibilité

USA: les prétendants à l’investiture Républicaine ont débattu pour la première fois


La rencontre s’est déroulée près de Los Angeles en Californie jeudi soir.

Les dix candidats sont, pour la plupart, tombés d’accord pour soutenir l’intervention militaire américaine en Irak. Mais ils n’en appellent pas moins à une solution politique de la crise. Particulièrement critique à l’égard du bilan du président George W. Bush dans le conflit, le sénateur de l’Arizona, John McCain, estime cependant qu’un retrait américain d’Irak ferait sombrer ce pays dans le chaos et le génocide.

«La guerre a été très mal menée et maintenant nous devons réparer un bon nombre d’erreurs qui ont été commises. Des livres ont été écrits à ce sujet. Mais nous avons une nouvelle stratégie, un nouveau général, et les jeunes hommes et femmes qui sont là-bas, décidés à gagner» a fait valoir M. McCain.

L'ancien gouverneur du Massachusetts, le mormon Mitt Romney, a lui aussi mis en garde contre un retrait précipité des soldats américains, qui pourrait les forcer à revenir en Irak.

Pour l’ancien gouverneur de l'Arkansas, Mike Huckabee, il ne fait aucun doute que le président Bush aurait dû remercier l’ancien ministre de la défense Donald Rumsfeld avant, et non pas après, les élections partielles de novembre 2006 qui ont rendu aux démocrates le contrôle du Congrès.

Les prétendants républicains, rassemblés dans la bibliothèque présidentielle Ronald Reagan de Simi Valley en présence de l’ancienne première Dame Nancy Reagan, ont vanté l'héritage de Reagan. L’ancien maire de New York Rudolph Giuliani, l'un des favoris pour l'investiture, a suggéré que l’on emprunte à Ronald Reagan son grand optimisme. «Il a montré la voie en renforçant l’Amérique, et non en l’affaiblissant» a déclaré M. Giuliani.

Les candidats républicains ont abordé un certain nombre d’autres questions, notamment, l’allègement de la fiscalité, et les ambitions nucléaires iraniennes. La plupart ont souhaité que la Cour suprême renverse le célèbre arrêt dans l’affaire Wade contre Roe qui a reconnu en 1973 le droit des américaines à l’interruption volontaire de grossesse.

Selon les derniers sondages, à huit mois du début des primaires du parti républicain, Rudolph Giuliani est en tête des intentions de vote pour ces primaires, loin devant John McCain, qui est suivi de Mitt Romney, puis des sept autres candidats.

XS
SM
MD
LG