Liens d'accessibilité

Prix Olof Palme


Les horreurs de la guerre dans l’Est de la République Démocratique du Congo ainsi que le courage d’un médecin résonnent jusqu’à Stockholm en Suède. Le prix Olof Palme a été décerné cette année au gynécologue Congolais Denis Mukwege qui travaille à Bukavu. Il est fondateur de l’hôpital Panzi qui prend en charge les femmes victimes de viols dans l’Est de la RDC.

Son travail est un exemple de courage, de ténacité et d’espoir en ces périodes où les valeurs simplement humaines sont parfois ignorées pendant les crises, souligne le communiqué du Fonds mémorial Olof Palme, créé en souvenir du Premier ministre suédois assassiné. Malheureusement dans l’Est de la République Démocratique du Congo, le viol est considéré comme une arme de guerre. Voici ce que M. Pierre Schori, ancien représentant de l’Onu en Cote d’Ivoire, président du Fonds Mémorial Olof Palma à Stockholm, a déclaré à la Voix de l’Amérique. « Il a fait un travail extraordinaire, de façon humanitaire et bien sûr médicale, surtout pour les femmes victimes de conflit. »

M . Schori a ajouté que le Dr. Denis Mukwege représente l’exemple dont on a besoin dans ce monde et on a voulu l’honorer de cette façon. Agé de 53 ans, l’intéressé qui a fait ses études au Burundi et à Angers avant de revenir dans ce qui était l’ancien Zaire. Le Dr. Denis Mukwege recevra le prix Ololf Palme le 30 janvier à Stockholm. « Ça donne, dit-il, un soulagement de sentir que les cris des femmes de l’Est du Congo est écouté de par le monde. Nous opérons en moyenne mille femmes par an, parmi lesquelles 8 % ne guériront jamais. »

XS
SM
MD
LG