Liens d'accessibilité

Obama rassure : "Nous allons rebâtir"


« Ce soir, je veux que chaque Américain sache que nous allons rebâtir, nous allons nous redresser et les Etats Unis sortiront de cette épreuve, plus forts que jamais. » Ainsi s’est exprimé le président Barack Obama, mardi soir, devant les deux chambres du Congrès réunies pour l’occasion.

« L’Amérique doit agir avec audace et sagesse, non seulement pour assurer la relance de l’économie, mais aussi pour jeter les fondements d’une prospérité durable. Pour commencer , il faut créer de l’emploi », a dit M.Obama. Et le président a rappelé que son plan prévoit de créer ou sauver 3 millions et demi d’emplois (dont plus de 90 pour cent dans le secteur privé).

Par suite de son plan de relance, 95 pour cent des foyers d’Américains qui travaillent vont recevoir un dégrèvement d’impôt qui se verra dans les fiches de paie, à compter du 1er avril. Les Américains qui ont perdu leur emploi vont voir allongée la durée de l’assurance-chômage et ils vont pouvoir continuer à bénéficier d’une couverture santé, pour les aider à traverser cette mauvaise passe.

Par ailleurs, pour éviter les saisies immobilières et empêcher les Américains qui ont un comportement responsable de perdre leur maison, on va les aider à refinancer leur hypothèque pour réduire le montant des paiements mensuels.

Les banques qui reçoivent une aide du gouvernement fédéral doivent être pleinement responsables pour les crédits qu’elles recoivent. « Ces banques devront montrer clairement comment cette aide du contribuable se traduit par de nouveaux prêts pour les ménages américains, a dit le président. Désormais, les PDG ne pourront plus utiliser l’argent du contribuable pour garnir leur portefeuille, s’acheter de beaux rideaux ou disparaître à bord de leur avion privé. Cette époque est révolue », a martelé Barack Obama.

Dans le budget 2010 en cours d’élaboration, M. Obama se propose d’investir dans trois secteurs d’une importance capitale pour l’avenir économique des Etats-Unis : l’énergie, la santé et l’éducation. Et il s’est engagé à réduire de moitié le déficit du budget, d’ici la fin de son mandat.

Fini aussi le gaspillage : l’administration Obama va passer au peigne fin le budget fédéral pour s’assurer qu’il n’y a pas de dépenses inefficaces. « Nous allons éliminer les contrats passés sans concurrence qui ont entraîné le gaspillage de milliards de dollars en Irak, nous allons réformer le budget de la défense, de façon à ne plus payer pour des systèmes d’armes de la Guerre froide que nous n’utilisons plus », a souligné le chef de l’exécutif américain.

Le président Obama a rendu un vibrant hommage au sacrifice des Américains qui servent en ce moment dans les forces armées. Il va augmenter leur solde et donner un meilleur accès aux soins de santé aux anciens combattants.

L’Amérique doit être un exemple pour le reste du monde et c’est pourquoi Barack Obama a ordonné la fermeture du centre de détention de Guantanamo. Il veut aussi s’assurer que les terroristes capturés seront traduits en justice. « Respecter nos valeurs ne saurait nous affaiblir, c’est pourquoi, ce soir, je peux dire sans exception et sans équivoque que les Etats Unis ne pratiquent pas la torture », a dit encore le président américain.

XS
SM
MD
LG