Liens d'accessibilité

Nigeria : Shell prié par le gouvernement de quitter l’Ogoniland


Le président nigérian Umaru Yar’Adua a annoncé qu’un autre opérateur va remplacer le groupe pétrolier anglo-néerlandais Royal Dutch Shell d’ici la fin de l’année en Ogoniland, dans le delta du Niger. Cette décision est liée à « une totale perte de confiance entre Shell et la population ogoni », a expliqué le président nigérian, faisant état de la nécessité de trouver « un autre opérateur plus acceptable pour les Ogonis ».

« C’est un conflit qui remonte au milieu des années 90 ; à cette époque, l’Ogoniland a été le théâtre de violents et nombreux affrontements entre les communautés ogonis et l’armée nigériane que Shell, à l’époque, a été accusée de soutenir », explique Philippe Vasset, rédacteur en chef d’Africa Energy Intelligence. Le gel des activités de Shell dans la région est intervenu après la capture et l’exécution du leader ogoni Ken Sarowiwa, a-t-il dit. A présent, le gouvernement nigérian souhaite que l’exploration reprenne.

XS
SM
MD
LG