Liens d'accessibilité

Quatre candidats mauritaniens portent plainte


En Mauritanie, les candidats de l'opposition, Méssaoud Ould Boulkheir, Ahmed Ould Daddah, Ould Mohamed Vall et Hamadi Ould Meimou ont porté plainte contre les résultats de l'élection présidentielle de dimanche, devant la Commission électorale nationale indépendante. Ils se sont également pourvus devant le Conseil constitutionnel. Au moment de rendre au siège du Conseil constitutionnel, l'avocat du candidat Méssaoud Ould Boulkheir, maître Gourmo Lo a déclaré ce qui suit à la Voix de l'Amérique : « Nous avons relevé effectivement des irrégularités flagrantes quant à cette élection, nous entendons que la loi électorale mauritanienne et les accords qui ont été conclus entre les acteurs, notamment à Dakar, soient respectés par l'institution suprême ici en Mauritanie. »

Maître Gourmo Lo a rappelé que l'élection est intervenue dans un contexte très particulier. Le Conseil constitutionnel dispose de huit jours pour se prononcer.

Peu auparavant, les candidats Ahmed Ould Daddah, Méssaoud Ould boulkheir et Ely Ould Mohamed Vall avaient porté plainte devant la Commission électorale nationale indépendante pour « fradudes massives. » La veille de ce recours, quatre autres candidats perdants mauritaniens avaient reconnu leur défaite et félicité le candidat élu, Mohamed Ould Abel Aziz.

XS
SM
MD
LG