Liens d'accessibilité

Interview du président Wade à la VOA : le chef de l’Etat sénégalais parle de la tolérance religieuse, de sa succession et des problèmes énergétiques dans son pays


Le président sénégalais Abdoulaye Wade vient d’effectuer un séjour aux Etats-Unis où il a pris part à la session annuelle de l’Assemblée générale de l’Onu à New York. De passage à Washington, il a accordé une interview exclusive à la VOA dans laquelle il a parlé de son projet d’organiser une conférence sur le dialogue entre chrétiens et musulmans.

M.Wade dit que les dirigeants de divers pays, y compris la France et l’Arabie saoudite, ont déjà exprimé leur appui à cette idée et que le président Bush devrait lui faire parvenir sa réponse dans les jours à venir. Le président sénégalais a de nouveau affirmé que des extrémistes ignorants se servent de l’Islam dans leurs propres intérêts. Le prophète Mohammed lui-même faisait preuve de tolérance envers les autres religions, a-t-il déclaré.

Concernant la politique intérieure sénégalaise, M. Wade a démenti les allégations selon lesquelles il préparerait son fils Karim pour lui succéder. « Il est normal que les gens cherchent à savoir qui est mon successeur pour se placer autour de lui », a expliqué le chef de l’Etat sénégalais, ajoutant qu’il se donne un temps de réflexion jusqu’en 2012. M. Wade a assuré qu’il ne soutient pas son fils, mais qu’il n’exclut pas de soutenir un jour un candidat.

Le président Wade a annoncé qu’on assistera à une réduction du prix du pétrole, et partant, du prix de l’énergie électrique, au Sénégal. Il a dit que son pays recevra du pétrole brut de l’Iran, du Nigéria et de la Guinée équatoriale.

XS
SM
MD
LG