Liens d'accessibilité

Guinée : l’armée dissout « gouvernement et institutions » quelques heures après la mort du président Lansana Conté


Un porte-parole de l’armée guinéenne a annoncé mardi matin la dissolution du gouvernement et la suspension de la constitution du pays. Le président de Guinée, le général Lansana Conté, est mort lundi soir des suites d’une longue maladie. C’est le président de l’Assemblée nationale, Aboubacar Somparé, qui l’a annoncé dans la nuit de lundi à mardi.

Lansana Conté, deuxième président de la Guinée en cinquante ans, régnait d’une main de fer sur le pays depuis 24 ans. En 2007, l’état d’urgence avait été instauré à la suite de plusieurs manifestations réprimées dans le sang par l’armée à Conakry. Le président Conté a broyé plusieurs Premiers ministres, dont l’avant-dernier,Lansana Kouyaté, a été remplacé en mai dernier par Ahmed Tidjane Souaré. Ce dernier a proclamé un deuil national de 40 jours.

L’homme d’affaires Mamadou Sylla, que Lansana Conté était parti sortir de prison en décembre 2006, s’est dit profondément attristé de la perte de celui qui venait dîner avec lui tous les jeudis.

Pour Sékou Konaté, plusieurs fois ministre et actuel secrétaire général du Parti de l’Unité et du Progrès, au pouvoir en Guinée, n ne peut gagner tous les combats, d’autant plus que la dernière bataille du chef militaire a été contre la maladie.

XS
SM
MD
LG