Liens d'accessibilité

La force Quds alimente la violence


L’Iran alimente la violence en Irak, bien que des membres du gouvernement irakien ont, à maintes reprises, demandé à Téhéran de mettre fin à de telles pratiques. C’est ce que déclare le commandant des forces multinationales en Irak, le général américain David Petraeus . Il ajoute que l’ambassadeur iranien en Irak, Hassan Kazemi-Qomi, est membre de la force Quds, l’unité des Gardiens de la Révolution iranienne qui fournit de l’entraînement et des armes aux milices extrémistes en Irak.

Le général Petraeus dit aussi que l’Iran a fourni les armes, la formation et dans certains cas, les directives utilisées dans des opérations qui ont effectivement tué des soldats américains. La force Quds, a-t-il souligné, contrôle la politique iranienne vis à vis de l’Irak. L’ambassadeur de Téhéran est membre de la force Quds. Ce qui lui confère maintenant l’immunité diplomatique et donc, il ne peut pas être arrêté, et il agit en tant que diplomate.

Le conseiller à la sécurité nationale de l’Irak, Mowaffak al Rubaie, dit que l’appui meurtrier fourni par la force Quds aux milices illégales irakiennes a été approuvé aux plus hauts niveaux du gouvernement iranien. Cette politique existe en Iran et certains la mettent en vigueur; cela est fait par le biais du Conseil de Sécurité nationale. Et son président, a souligné Monsieur Rubaie, est le guide suprême de la révolution, Ali Khamenei.

Au cours des derniers 12 mois, l’ambassadeur des Etats-Unis en Irak, Ryan Crocker, s’est entretenu à deux reprises avec son homologue iranien dans le but d’exhorter le gouvernement de Téhéran à cesser son activité destructrice en Irak. Il a clairement fait savoir que les activités meurtrières de la force Quds vont à l’encontre de la politique déclarée de Téhéran - à savoir que l’Iran appuie le gouvernement irakien. L’ambassadeur Crocker a également fait observer que les Etats-Unis attendent du gouvernement iranien qu’il limite ces activités de la force Quds.

Al-Qaida, a dit le général Petraeus, est responsable actuellement des plus importantes difficultés auxquelles sont confrontés les soldats et les civils en Irak. Mais il a souligné que les milices extrémistes appuyées par l’Iran pourraient éventuellement constituer un problème à long terme en Irak si... nous continuons à accomplir des progrès dans la lutte contre al-Qaida.

Gordon Johndroe, porte-parole du Conseil de la Sécurité nationale à la Maison Blanche, a fait les commentaires suivants sur le rôle de la force Quds en Irak. “L’Irak et l’Iran devraient avoir de bonnes relations. Mais pour l’instant, l’Iran, et en particulier la force Quds des Gardiens de la Révolution, fournit de l’entraînement aux milices qui attaquent des Américains et des Irakiens; ils fournissent les engins explosifs qui tuent des Américains et tuent des Irakiens innocents. Et nous souhaitons que le régime iranien mette fin à cette activité.”

Bien que les Etats-Unis n’aient pas écarté la possibilité de nouveaux pourparlers avec l’Iran en rapport avec la situation sécuritaire en Irak, a dit Monsieur Johndroe, ils ont toutefois fait clairement savoir qu’ils continueront à prendre des mesures à l’intérieur de l’Irak contre les membres de la force Quds qui sont responsables des attaques perpétrées contre des Américains et des Irakiens innocents.

XS
SM
MD
LG