Liens d'accessibilité

Propos des présidents Bush et Sarkozy au sujet de l'Iran


Le président George W. Bush et son homologue français Nicolas Sarkozy sont d’accord: si des armes nucléaires se retrouvaient entre les mains des dirigeants de l’Iran, cela ferait planer une menace dangereuse pour la paix.

Lors d’une conférence de presse à Washington, le président Bush a dit que le chef de l’Etat français et lui souhaitent oeuvrer de concert afin de convaincre le régime de Téhéran que, dans l’intérêt de la paix, l’Iran doit renoncer à ses ambitions nucléaires. « L’idée que l’Iran puisse être se doter d’une arme nucléaire est dangereuse ; par conséquent, nous devons, dès maintenant, agir par les voies diplomatiques afin de résoudre ce problème. »

Le président français Sarkozy a dit qu’il faut convaincre le gouvernement iranien qu’il doit changer de cap: « Il est inacceptable que l’Iran se dote jamais d’une arme nucléaire. Mais l’Iran est en droit d’avoir accès à l’énergie de l’avenir, à savoir le nucléaire à des fins civiles. Je suis convaincu de l’efficacité des sanctions. Je pense qu’il convient de les renforcer. Mais dans mon esprit, ces deux objectifs vont de pair - c’est-à-dire tendre la main au dialogue et à la poursuite des discussions - parce que l’Iran mérite mieux que l’isolement. »

Le président Bush a saisi cette opportunité pour s’adresser directement au peuple iranien. « Je souhaite dire aux Iraniens: nous avons discuté à nouveau de votre pays et nous sommes convaincus - je suis convaincu que vous avez un brillant avenir; nous respectons votre histoire et vos traditions ; cependant, vous êtes gouvernés par des gens qui prennent les décisions ayant pour effet de vous isoler du reste du monde, et vous méritez beaucoup mieux. »

S’adressant au régime de Téhéran, le président Bush a dit : «Il est important de dire sans ambages au gouvernement iranien que le monde libre comprend les risques découlant de vos efforts pour vous doter de l’arme nucléaire. Et par conséquent, ajoute M. Bush, nous sommes bien décidés à travailler ensemble afin de tenter de voir s’il n’y a pas, dans votre gouvernement, quelqu’un de rationnel qui en ait assez de l’isolement et qui pense qu’il y a un meilleur moyen d’aller de l’avant.

XS
SM
MD
LG