Liens d'accessibilité

Le processus de paix en Côte d'Ivoire


Le secrétaire d’Etat adjoint américain John Negroponte a instamment invité les autorités de la Côte d’Ivoire et les ex-rebelles à appliquer le processus de paix.

En 2002, une guerre civile a divisé la Côte d’Ivoire quand des rebelles, se faisant appeler Forces Nouvelles, ont pris le contrôle de la moitié septentrionale du pays. Un accord de paix a été signé en mars, cette année, suite à des pourparlers entre le président Laurent Gbagbo et le leader des Forces Nouvelles, Guillaume Soro. Cet accord a conduit à la formation d’un gouvernement de coalition au sein duquel Monsieur Soro est devenu Premier ministre. Mais depuis la signature de ce pacte, il y a eu peu de progrès au regard de certains de ses termes, notamment le désarmement, le processus d’identification des Ivoiriens, la réintégration des rebelles dans l’armée nationale et la réunification.

Dans le cadre d’efforts pour faire avancer le processus de paix, Monsieur Negroponte s’est entretenu avec les leaders du gouvernement et de l’opposition ivoiriens, des officiels de l’Onu et des représentants de la société civile. Il a fait ensuite les commentaires suivants : « J’ai exhorté les leaders ivoiriens de toutes les mouvances du pays à prendre les mesures qu’ils savent nécessaires pour mettre en vigueur l’accord et à oeuvrer tous ensemble pour améliorer les perspectives de paix pour l’avenir de la Côte d’Ivoire. L’application de l’accord de paix exigera du courage et la volonté de passer outre aux divergences qui ont fait perdurer la division du pays. »

Le secrétaire d’Etat adjoint Negroponte a dit que le suivi de l’accord est une tâche compliquée, mais une tâche qui doit être accomplie pour améliorer les perspectives sociales et économiques de la Côte d’Ivoire. « La voie à suivre sera difficile, mais pas impossible. Il y aura des choix difficiles que seuls les Ivoiriens peuvent faire et j’ai encouragé leurs leaders à résoudre ces questions aussi ouvertement que possible pour que tous les points puissent être entendus. »

Le secrétaire d’Etat adjoint américain Negroponte se dit convaincu que toutes les parties en Côte d’Ivoire souhaitent avancer vers la paix et l’unité. « Une fois que cela sera accompli, a-t-il ajouté, les conditions pour les échanges commerciaux et les investissements s’amélioreront. Et si les termes de l’accord sont appliqués et des élections démocratiques tenues dans un avenir proche, cela créera également les conditions pour une collaboration encore plus vaste entre les Etats-Unis et la Côte d’Ivoire, » a affirmé Monsieur Negroponte.

XS
SM
MD
LG