Liens d'accessibilité

Hommage aux soldats morts au combat


Comme de nombreux autres pays, les Etats-Unis consacrent, chaque année, une journée pour rendre hommage à ceux qui ont fait le sacrifice de leur vie, dans les forces armées, pour défendre la nation. C’est une tradition ancienne, qui rappelle la harangue de Périclès aux Athéniens : ceux qui meurent à la guerre sont dignes de cette ville et les vivants ne sauraient faire preuve de plus d’héroïsme.

Ce lundi 26 mai est Memorial Day aux Etats-Unis, et dans tout le pays, des discours seront prononcés sur ce même thème et les Américains observeront une minute de silence. Tels les coquelicots dans les champs de Flandres, de petits drapeaux seront plantés sur les tombes dans les cimetières militaires et les familles des soldats morts au combat prendront un instant pour se souvenir de leur sacrifice.

Au-delà des cérémonies, cette journée représente le paiement de la dette que les Américains doivent à leurs compatriotes qui ont fait le sacrifice ultime pour garantir la liberté du pays. Certains sont morts au combat, d’autres de maladies. D’autres ont disparu dans les prisons de pays étrangers et ne sont jamais revenus. La plupart d’entre eux sont morts très jeunes, défendant les idéaux et les libertés de leur nation, avant même peut-être d’avoir eu l’occasion de vraiment les apprécier. Des centaines de milliers sont morts en luttant pour que d’autres puissent vivre, eux aussi, en liberté, en Afrique du Nord, en Europe, dans les pays du Pacifique, de l’Asie et du Moyen-Orient.

Memorial Day n’honore pas une certaine bataille ou une certaine guerre. Sa signification transcende les monuments aux héros de la nation. Memorial Day est plutôt l’expression d’une nation reconnaissante, affirmant que le sang versé pour défendre ses libertés ne l’a jamais été en vain.

XS
SM
MD
LG