Liens d'accessibilité

AFRICOM


Reconnaissant l’importance stratégique croissante du continent africain, le président George Bush a autorisé la création d’un commandement militaire unique pour cette région, l’US Africa Command ou AFRICOM, pour s’occuper de toutes les questions de sécurité sur le continent. Avant que l’AFRICOM ne soit établi, trois centres de commandement (unifiés) se partageaient la responsabilité des programmes militaires américains pour l’Afrique. La nouvelle unité, qui sera entièrement en place le premier octobre prochain, assumera la responsabilité de toutes les relations militaires entre les Etats-Unis et le continent africain, à l’exception de l’Egypte.

AFRICOM est le premier commandement militaire à inclure des représentants d’agences civiles du gouvernement américain, et ce, pour renforcer la coordination entre ces dernières et le Pentagone. Bien que la mission principale de l’AFRICOM soit de gérer des programmes d’entraînement militaires durables pour promouvoir la sécurité dans une Afrique plus stable, ce commandement appuiera également les efforts des Etats-Unis et de leurs partenaires africains dans des programmes communautaires et humanitaires lorsque cela est approprié. Les activités de l’AFRICOM seront menées en coordination avec nos ambassades sur le continent et dans le cadre de la politique étrangère des Etats-Unis.

L’un des éléments devant bientôt être transférés à la direction de l’AFRICOM est la Mission de travail conjointe pour la Corne de l’Afrique, une force expéditionnaire qui se trouve à Djibouti. Cette force œuvre pour améliorer la sécurité et la stabilité régionale, de concert avec les forces armées africaines, et directement avec les populations locales, pour améliorer leur vie. Les membres de cette force construisent des écoles, améliorent les routes et les centres médicaux et fournissent de l’eau potable.

Parmi les initiatives qui ont remporté les plus grands succès figure le Programme d’action civile vétérinaire ou VETCAP. Des équipes de vétérinaires américains et locaux se rendent dans les villages de toute la Corne de l’Afrique - Djibouti, Ethiopie et Kenya - pour soigner le bétail, les chèvres, les animaux de basse-cour et même les chiens. Ils donnent des traitements contre les vers et autres parasites et des piqûres de vitamines pour améliorer la santé générale des animaux. Les vétérinaires donnent également des conseils sur la prévention des maladies. Pour que les fermiers nous permettent de soigner leur bétail, cela prouve la confiance qu’ils ont en nous, souligne l’un des vétérinaires militaires. Si nous pouvons continuer à mériter cette confiance et améliorer leurs vies, nous aurons beaucoup fait.

Les Américains et les Africains partagent le même objectif : celui d’une Afrique stable, démocratique et prospère.

XS
SM
MD
LG