Liens d'accessibilité

Le Zimbabwé a besoin de bons voisins


Le Zimbabwé a besoin d’aide. Son économie est en pleine déconfiture, le taux de chômage est de 80 pour cent et l’inflation est de 165 000 pour cent. Il y a des pénuries graves de denrées alimentaires, de carburant et d’autres produits de première nécessité. Des millions de Zimbabwéens ont quitté le pays, et de nombreux autres tentent d’en faire autant. Des violences à caractère politique sont perpétrées contre ceux qui sont considérés favorables à l’opposition. Les problèmes sont très graves et il convient d’y faire face immédiatement.

L’élection présidentielle contestée de mars dernier a créé un climat d’incertitude politique. Le leader d’opposition Morgan Tsvangirai dit avoir remporté le scrutin avec un peu plus de 50 pour cent des suffrages exprimés, tandis que la Commission électorale zimbabwéenne, contrôlée par le gouvernement du président Robert Mugabe, a proclamé des résultats qui ne donnent la majorité à aucun des candidats. La commission a annoncé qu’un second tour est prévu pour le 27 juin. Entre-temps, les partisans de la ZANU-PF, parti au pouvoir, ont lancé une campagne contre les militants et les partisans de l’opposition, faisant régner l’intimidation et la violence. Un certain nombre d’opposants politiques ont été arrêtés, et d’aucuns craignent que la violence ne s’intensifie à l’approche du second tour, en juin.

Les Etats-Unis et d’autres pays occidentaux ont, à maintes reprises, fait savoir qu’ils appuient les efforts des organisations africaines et des différents pays du continent pour faire pression sur le Zimbabwé, afin de mettre fin à la crise politique actuelle. Les organisations régionales, telles l’Union africaine et la Communauté pour le Développement de l’Afrique australe, doivent prendre la tête de ces efforts, a dit la secrétaire d’Etat américaine Condoleezza Rice. « Il est temps que l’Afrique agisse. Pourquoi les préoccupations de l’Union africaine et des voisins du Zimbabwé, au sujet de ce qui se passe dans ce pays, ne sont-elles pas plus visibles ? »

Les voisins du Zimbabwé doivent redoubler d’efforts et insister pour que le gouvernement de Hararé mette fin à toutes les attaques ciblant les partisans de l’opposition. Ils devraient aider à trouver une solution à l’impasse politique en observant les prochaines élections, puis en exigeant que la volonté du peuple zimbabwéen, telle qu’elle s’est reflétée dans son vote soit respectée aussi rapidement que possible. Alors seulement le Zimbabwé et ses voisins pourront-ils aller de l’avant.

XS
SM
MD
LG