Liens d'accessibilité

Le pasteur Martin Luther King


Comme feu Martin Luther King Jr., le leader des droits civiques américain et lauréat du Prix Nobel de la Paix, aimait à dire : « L’injustice n’importe où dans le monde menace la justice partout dans le monde. » Le 21 janvier, les Etats-Unis observent une journée de fête nationale en l’honneur du révérend King.

Les Américains reconnaissent « la vérité durable » des propos de Martin Luther King, a dit le président George W. Bush, et « nous renouvelons notre attachement aux principes de justice, d’égalité, d’opportunité et d’optimisme que Monsieur King avait épousés et incarnait. »

Pasteur baptiste et titulaire d’un doctorat, King a été l’un des plus grands et célèbres apôtres du changement social par la non-violence. Appliquant ce principe de la non-violence au mouvement des droits civiques aux Etats-Unis, Martin Luther King a prêché l’égalité raciale à une époque où les noirs américains étaient encore victimes de la ségrégation et de la discrimination raciales. Au cours des années 50 et 60, il a sillonné les Etats-Unis et le reste du monde.

Le message de tolérance de Martin Luther King a entraîné d’énormes changements aux Etats-Unis. L’un de ses discours les plus célèbres a été prononcé pendant l’été 1963 lors de la Marche sur Washington en faveur de l’emploi et de la liberté. « Nous devons en permanence mener notre lutte à un niveau élevé de dignité et de discipline. Nous ne devons pas permettre que notre protestation originale dégénère en actes de violence. Sans relâche, nous devons nous hausser jusqu’aux sommets majestueux où la force de l’âme s’oppose à la force physique. »

Martin Luther King faisait appel à la raison et non à la rancoeur, à la conscience et non à la colère. En 1968, à l’âge de 39 ans, il est mort tué par un assassin.

Tout au long de sa vie, Martin Luther King a rêvé d’une Amérique où les citoyens seraient jugés sur leur capacités et non pas la couleur de leur peau. Il a rêvé d’une Amérique où tous les citoyens profiteraient des richesses de la liberté et de la sécurité de la justice. « Il y a encore du travail à faire, » a dit le président Bush, mais « en reprenant la vision du docteur King et de sa vie passée au service des autres, nous renouvelons notre détermination de garantir les droits inaliénables à la vie, la liberté et la poursuite du bonheur. »

XS
SM
MD
LG