Liens d'accessibilité

L'auteur d'un blog en détention en Arabie saoudite


Les Etats-Unis se disent préoccupés par la détention, en Arabie saoudite, de Fouad Ahmed al-Farhan, l’auteur, sur Internet, d’un blog saoudien très connu. Le porte-parole du département d’Etat américain, Sean McCormack, dit que le message des Etats-Unis au gouvernement saoudien a été très clair. « Les Etats-Unis sont attachés à la liberté d’expression. Cette dernière est un élément important de toute société dynamique et la pierre angulaire de toute société démocratique. Et partout où des gens cherchent à s’exprimer, que ce soit par Internet ou par d’autres médias, que ce soit en Arabie saoudite ou partout ailleurs dans le monde, nous nous tenons aux côtés de la liberté d’expression et cela était notre message au gouvernement saoudien. »

Monsieur al-Farhan a été interpellé en décembre et demeure en détention. Aucun chef d’accusation n’a été retenu contre lui, mais selon un porte-parole du ministère saoudien de l’Intérieur, il a été interrogé dans le cadre de la règlementation non-sécuritaire. Dans un message électronique envoyé avant son arrestation, Monsieur al-Farhan a écrit : « J’ai provoqué la colère du gouvernement pour avoir écrit au sujet des prisonniers politiques détenus, ici, en Arabie saoudite et parce que les autorités pensent que je mène une campagne en faveur de ces prisonniers. »

Dans son tout dernier rapport sur les droits de l’homme en Arabie saoudite, le département d’Etat américain a conclu que la Loi fondamentale, dans ce pays, ne protège pas les libertés d’expression et de la presse et, qu’en général et dans la pratique, le gouvernement saoudien ne respecte pas ces droits. Les autorités saoudiennes continuent de restreindre les libertés d’expression et de la presse et soumettent à la censure les articles qui critiquent la famille royale. Et parce qu’ils font face au harcèlement et à la détention, la plupart des journalistes saoudiens pratiquent l’autocensure et évitent de critiquer directement les officiels saoudiens, précise le rapport du département d’Etat américain.

Le porte-parole de la Maison-Blanche, Tony Fratto, s’est exprimé au sujet de l’arrestation de Monsieur al-Farhan et de la nécessité de respecter la liberté de la presse en Arabie saoudite : « Nous oeuvrons pour promouvoir la liberté d’expression à une échelle aussi vaste que possible, que ce soit dans les blogs ou dans les quotidiens ; et nous pensons qu’il est essentiel pour toute société dynamique de continuer sur cette voie de la démocratie, où vous pouvez utiliser les médias d’information pour vous adresser à vos concitoyens ; cela est très important », a souligné le porte-parole de la Maison-Blanche.

XS
SM
MD
LG