Liens d'accessibilité

La lutte du Pakistan contre le terrorisme


Au Pakistan, un kamikaze a blessé cinq enfants, un chauffeur et un garde lors d’une attaque contre un autobus scolaire, à Kamra, à environ 60 kilomètres au nord-ouest d’Islamabad, la capitale. Cet attentat sauvage montre la cruauté des terroristes, a déclaré le général Waheed Arshad, porte-parole de l’armée pakistanaise. Cette attaque a eu lieu au lendemain d’un autre attentat-suicide qui a fait au moins six morts, y compris deux enfants, à un point de contrôle militaire dans la vallée de Swat.

Les forces de sécurité pakistanaises indiquent qu’au cours des dernières semaines, elles ont mené des opérations contre les islamistes et les ont chassés de la vallée de Swat, dans le nord-ouest du pays. Les extrémistes dans cette région sont dirigés par l’imam pro-taliban Maulana Fazlullah ; ils ont pris le contrôle d’un certain nombre de petites villes et de villages où ils cherchent à imposer leur version de la Charia, la loi islamique. Des attentats à la bombe ont été perpétrés contre les boutiques vendant des cassettes audio ou vidéo, et des menaces proférées contre leurs propriétaires. Les habitants de Mingora, connue pour la musique et la danse traditionnelle dans l’un de ses quartiers, ont été menacés : leurs maisons seront détruites s’ils continuent à travailler dans ce secteur. Des dizaines de familles sont parties s’installer dans d’autres villes, tandis que d’autres, qui n’ont pas les moyens de quitter Mingora, sont restées, mais n’ont plus de gagne-pain, a dit Fazl-e-Maula.

Les troupes pakistanaises ont récemment pris le contrôle d’une station de radio islamiste, appellée Radio Mullah, qu’elles ont fermée. Sous la direction de l’imam extrêmiste pro-taliban Maulana Fazlullah, cette radio diffusait des menaces violentes contre ceux qui lancent un défi aux extrémistes. Le général Nasser Janjua, un responsable de l’armée pakistanaise, dit que Monsieur Fazlullah est à présent en fuite avec 200 à 400 militants irréductibles, dont certains étrangers.

Le secrétaire d’Etat adjoint américain John Negroponte affirme que les Etats-Unis appuient les efforts du gouvernement pakistanais pour lutter contre les extrémistes et la violence. « Un Pakistan démocratique qui poursuit la lutte contre la terreur est vital pour les intérêts des Etats-Unis et de l’Etat pakistanais. »

Le secrétaire d’Etat adjoint pour les affaires de l’Asie du Sud et du Centre, Richard Boucher, a dit : « Le gouvernement du Pakistan est en guerre contre une minorité violente, qui cherche à saborder les efforts d’une population pakistanaise, en grande partie pacifique, qui veut vivre dans le respect de la primauté du droit et mériter les libertés sur lesquelles le pays a été fondé. Combattre le terrorisme est l’objectif principal de la politique des Etats-Unis au Pakistan », a dit Monsieur Boucher.

XS
SM
MD
LG