Liens d'accessibilité

Soutenir la croissance économique en Namibie


Le MCC, ou Fonds pour les Défis du Millénaire – une entité du gouvernement des Etats-Unis – a conclu un accord avec le gouvernement de la Namibie. Ce protocole d’accord a été signé le 28 juillet par le professeur Peter Katjavivi, directeur général de la Commission nationale du plan de la Namibie, et par Rodney Bent, vice-directeur exécutif du MCC. Etaient témoins de cette signature le premier ministre namibien, Nahas Angula, et l’ambassadeur des Etats-Unis en Namibie, Dennise Mathieu.


Cet accord fournit plus de 300 millions de dollars en aide économique, sur cinq ans, à la Namibie. L’objectif : aider à améliorer l’accès à l’éducation et la qualité de l’enseignement, accroître la productivité des entreprises agricoles dans les communes rurales et promouvoir la croissance dans le secteur du tourisme. « Nous sommes ravis de nous joindre aux groupes de pays membres signataires d’accords avec le Fonds pour les Défis du Millénaire », a dit le professeur Katjavivi. « L’objectif du MCC de réduire la pauvreté par le biais de la croissance économique a été intégré dans le cadre d’un programme durable, associé de près aux efforts de développement déjà sur en cours, ce qui, d’après nous, permettra une mise en oeuvre réussie de ce programme », a souligné le professeur Katjavivi.


Pour sa part, le vice-directeur exécutif du MCC, Rodney Bent, a dit : ce programme témoigne de la volonté de la Namibie d’améliorer la vie de ses citoyens et de jeter les fondements d’une croissance durable. Cet accord améliorera l’efficacité du secteur éducatif, en permettant un accès plus vaste aux programmes de formation professionnelle, mettant à jour l’infrastructure et le matériel dans les établissements d’éducation et fournissant des manuels scolaires pour les écoles secondaires. L’accord améliorera également la performance économique du secteur agricole, en appuyant la construction de cinq centres vétérinaires et le marquage au fer rouge d’un million de têtes de bétail dans les régions où ce bétail se trouve en grand nombre, mais avec un dispositif vétérinaire inadéquat. Il permettra également d’introduire des pratiques de gestion des élevages, au niveau des communautés, et d’améliorer les capacités commerciales du secteur des ressources naturelles namibiennes. Cet accord permettra aussi d’accroître la création d’emplois, à l’aide d’investissements stratégiques dans le secteur de l’éco-tourisme, notamment le Parc National d’Etosha, et la commercialisation du tourisme namibien.


Depuis sa création en 2004, le MCC, ou Fonds pour les Défis du Millénaire, a conclu des accords d’un montant total de plus de six milliards de dollars, notamment avec les pays suivants : Madagascar, Cap Vert, Honduras, Nicaragua, Géorgie, Arménie, Vanuatu, Bénin, Ghana, Mali, Salvador, Mozambique, Lesotho, Maroc, Mongolie, Tanzanie, Burkina Faso et, plus récemment, Namibie.

XS
SM
MD
LG