Liens d'accessibilité

Le déminage en Somalie


Des décennies de conflit en Somalie continuent de menacer la stabilité politique et économique de la Corne de l’Afrique. Des caches d’armes, des mines anti-personnel et des explosifs datant des guerres passées mettent en danger la population et constituent une source durable d’armes pour les terroristes et les insurgés. Pour aider à réduire cette menace mortelle, le département d’Etat américain a lancé un programme de destruction des armes conventionnelles – des efforts, à hauteur d’un million 400 mille dollars, qui prévoient également de retirer les mines et autres explosifs dans les régions les plus affectées du nord de la Somalie.


Cette initiative est financée par des dons de deux organisations non-gouvernementales humanitaires : le Mine Advisory Group of America, ou MAG, et le HALO Trust. MAG sera chargé de détruire les stocks d’armes conventionnelles en provenance de trois camps militaires dans la région septentrionale du Puntland où vivent plus de deux millions de personnes. Le don de l’ONG MAG permettra de financer le déploiement durable d’une équipe d’experts de désamorçage d’explosifs qui sera chargée d’identifier et de détruire d’éventuels nouveaux stocks de munitions. De plus, MAG offrira de la formation à des équipes locales en matière de désamorçage de bombes.


Le don de l’ONG HALO Trust servira à renforcer les opérations de déminage dans le Somaliland. Avec un personnel local comptant plus de 440 Somaliens, HALO Trust est déjà l’organisation humanitaire la plus importante au niveau des activités locales de déminage. Le don de HALO Trust appuiera tout particulièrement les équipes de déminage qui auront à leur disposition les détecteurs de mine les plus sophistiqués, mis au point par le Programme de recherche et de développement du département américain de la Défense pour le déminage humanitaire.


Les dons du gouvernement des Etats-Unis à ces deux ONG, MAG et HALO Trust, permettront de réduire l’impact sur le peuple somalien des mines anti-personnel et autres explosifs datant des guerres passées, tout en aidant à améliorer les programmes de développement et d’assistance humanitaire dans toute la Somalie.


Les Etats-Unis travaillent depuis de nombreuses années à réduire le danger que ces munitions posent pour la population civile dans de nombreux pays. Et cet effort se reflète par le nombre décroissant de victimes des mines anti-personnel et autres explosifs datant des guerres passées. Ces munitions avaient fait environ 26.000 victimes, il y a quatre ans. Un chiffre qui est tombé à 5.750 en 2006. En oeuvrant de concert, les Etats-Unis, les autres donateurs et la communauté pro-déminage sont à même de continuer leurs efforts pour parvenir à l’objectif d’un monde où les mines anti-personnel n’auront plus aucun impact.

XS
SM
MD
LG