Liens d'accessibilité

Le régime militaire accroît les difficultés de la Guinée


Les rues sont calmes, mais la situation demeure tendue à Conakry après la tentative d’assassinat du dirigeant militaire guinéen, le capitaine Moussa Dadis Camara. L’attaque, dont l’auteur présumé serait le chef de la garde présidentielle, s’inscrit dans le cycle de violence et d’instabilité amorcé depuis que le capitaine Camara a pris le pouvoir il y a exactement un an.

Le ministre de la Défense Sékouba Konaté assume le contrôle temporaire dans ce pays ouest-africain, et bien qu’on dise que le capitaine Camara se remet de ses blessures, et que son état ne serait pas préoccupant, l’avenir du pays reste tout de même incertain. Même avant l’attaque, les organisations humanitaires internationales rapportaient que les forces de sécurité arrêtaient et harcelaient les militants de l’opposition à la suite du massacre intervenu durant un rassemblement politique de l’opposition en septembre. Le capitaine Camara lui-même a dit qu’il ne peut pas contrôler certains segments de l’armée, qui sont loyaux à différents chefs militaires. La tentative d’assassinat pourrait déclencher une flambée d’affrontements au sein de l’armée et même des troubles inter-ethniques, qui ont déjà attisé les bastonnades, meurtres, viols et attaques sexuelles lors du massacre au Stade du 28-septembre. Si le conflit débordait les frontières de la Guinée pour embraser l’un de ses pays voisins, cela pourrait menacer la stabilité régionale.

Bien que l’histoire politique de la Guinée soit trouble, son potentiel économique en tant que principal producteur de bauxite est important et pourrait bénéficier à tout son peuple. Cependant, le régime militaire menace une fois de plus ce potentiel et la sécurité des Guinéens.

Les Etats-Unis sont profondément préoccupés par la dégradation générale de la situation sécuritaire à Conakry. Ils se joignent aux voisins de la Guinée au sein de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) pour exhorter le gouvernement de la Guinée à œuvrer en vue d’une solution pacifique à la situation politique ; une solution consistant à établir un gouvernement de transition dirigé par un civil pour mener le pays à des élections démocratiques, auxquelles aucun membre de l’armée ne sera candidat, ainsi que l’avait promis le capitaine Camara après avoir pris le pouvoir en décembre dernier.

XS
SM
MD
LG