Liens d'accessibilité

Poursuite du dialogue politique inclusif à Bangui


Le dialogue politique inclusif censé sortir la République centrafricaine (RCA) de la crise et rétablir la aix s’est poursuivi vendredi et samedi à Bangui. Gouvernement, opposition, ex-rebelles et société civile se sont mis d’accord pour organiser des élections générales en 2010 et ont dit oui à un gouvernement de consensus.

En faisant le point des travaux, le Burundais Pierre Buyoya, président du comité de direction du dialogue politique inclusif, s’est déclaré satisfait et optimiste. « C’est la première fois que tous les représentants de la classe politique centrafricaine, y compris les factions armées, se réunissent pour parler de l’avenir du pays et pour trouver des solutions concertées à des problèmes concrets » a-t-il dit. Interrogé par le service francophone de la Voix de l’Amérique (VOA), Me Bruno Yacinthe Giegba, membre du comité d’organisation de ce dialogue et président de l’Association Actions des chrétiens pour l’abolition de la torture et de la peine de mort, s’est félicité du fait que « toutes les entités aient réussi à se retrouver autour d’une même table pour discuter des problèmes cruciaux dont soufre le pays ».

Les participants au dialogue ont convenu que le président centrafricain François Bozizé reste en place avec toutes ses prérogatives. Ils ont également appelé à la mise en place d’un organe de suivi chargé de rappeler au gouvernement ses engagements.

XS
SM
MD
LG