Liens d'accessibilité

Darfour : les Etats-Unis inquiets des violents combats dans la zone de Jebel Marra


Dans un communiqué émanant du porte-parole du département d’Etat américain, Philip Crowley, les Etats-Unis font part de leur vive inquiétude concernant les informations selon lesquelles l’armée soudanaise mène une offensive contre des positions de l’Armée de libération du Soudan au Jebel Marra, fief du mouvement dirigé par Abdelwahid al-Nour.

Ce dernier - contrairement au Mouvement pour la justice et l'égalité (JEM), le plus puissant des groupes rebelles - a refusé de s'engager dans le processus de paix avec Khartoum. Cette attitude a provoqué l'intervention de l'armée soudanaise dans le sanctuaire du Jebel Marra.

Cette opération a causé « des pertes civiles importantes, des déplacements de population et des évacuations d’organisations humanitaires », note le porte-parole du département d’Etat.
Selon Ibrahim al-Hillu, haut responsable de l'Armée de libération du Soudan, au moins 237 civils ont trouvé la mort dans ces récents combats. Ce bilan n'a pas pu être confirmé par l'ONU, faute d’accès aux zones touchées.

Les Etats-Unis pressent les parties de s’abstenir de nouvelles violences et de permettre à la mission conjointe Union africaine/ONU d’accéder au Jebel Marra pour évaluer la situation humanitaire et rétablir la stabilité.

Pendant ce temps, à Doha, au Qatar, les travaux pour concrétiser l’accord-cadre signé en février se poursuivent avec la participation de responsables soudanais et de représentants du JEM. Selon le médiateur conjoint Union africaine/ONU pour le Darfour, Djibril Bassolé, le but, dans l’immédiat, est de définir avant le 15 mars les modalités pratiques du cessez-le-feu.

XS
SM
MD
LG