Liens d'accessibilité

Cameroun : le SDF menace de boycotter les prochaines élections


Le Social Democratic Front (SDF), principal parti d’opposition au Cameroun, menace de ne pas prendre part aux prochaines élections. Il accuse de « partialité » la plupart des membres du Conseil électoral (ELECAM) qui ont prêté serment récemment.

« Nous avons été très surpris que le 5 décembre 2008, sur douze membres d’ELECAM, M. Biya a nommé neuf membres et hauts cadres de son parti », a expliqué Me Joseph-Lavoisier Tsapy, conseiller juridique national du SDF et maire de Bafoussam, dans l’ouest du Cameroun.

« Si c’est les membres d’un parti qui doivent organiser toutes les élections et même tous les référendums qui vont se passer dans le pays, vous comprenez que c’est extrêmement grave ; tous les autres partis n’ont plus de chance que la vérité des urnes soit dite », a souligné Me Tsapy.

XS
SM
MD
LG