Liens d'accessibilité

RCA : l’APRD rejette la nouvelle loi sur l’amnistie


Le « Dialogue politique inclusif »attendu en République centrafricaine semble sérieusement compromis à la suite du rejet par l'Armée populaire pour la restauration de la démocratie (APRD), principal groupe rebelled, de la loi sur l’amnistie votée lundi. Jean-Jacques Demafouth, président de APRD, a affirmé que la loi en question est inacceptable en raison des conditionnalités qui y sont attachées. « Nous ne fermons pas la porte », a toutefois affirmé M. Demafouth, cité par l’AFP. Il est à souligner que cette loi d'amnistie était considérée comme un préalable au « Dialogue politique inclusif » devant rassembler pouvoir, opposition, société civile et rébellions.

Pour le deputé indépendant Théophile Sony Collé, le projet de loi était acceptable. Toutefois, « les députés de la majorité KNK ont, à leur tour, essayé d’amener soi-disant des amendements qui perdent le sens de cette loi d’amnistie », déplore M. Sony Collé, qui avait quitté l’Assemblée nationale au moment du vote de la loi, lundi, en signe de protestation.

XS
SM
MD
LG